Défaite contre Châteauroux

Le Stade Brestois se dirigeait vers un succès tranquille face à Châteauroux ce vendredi soir (1re journée de Ligue 2). Les Finistériens menaient 2-0 à un quart d’heure de la fin. Mais ils ont concédé un penalty, relançant les berrichons. Dans les arrêts de jeu, les protégés de Jean-Marc Furlan ont encaissé deux nouveaux buts, et se sont de fait inclinés 3-2. Le technicien brestois se doutait que les débuts seraient hasardeux :

« C’est une grosse déception. Il faut reconstruire un groupe qui doit apprendre à bien se connaître. Il va nous falloir du temps. Pendant une heure, j’ai été surpris par le comportement de l’équipe. Mais, quand les joueurs se découvrent, dans la défense se découvrent, on ne peut pas inventer des choses. Le penalty relance Châteauroux. Nous, on manque des occasions, en deuxième mi-temps, de tuer le match. Mais, en plus, pour un premier match, on prend trop de risques et le capital confiance risque de se réduire.

Il ne reste que 5 joueurs de l’an passé. La fin de saison de l’an dernier ne marque en rien. En plus, les 2 derniers matchs, on les gagne largement. Il n’y a aucun traumatisme. Il y a simplement 6 joueurs, dans le onze de départ, qui découvrent le club. Il faut reconstruire un groupe sur le plan mental, technique et tactique. C’est ce que j’imaginais depuis le début.

Le positif ? Les intentions des joueurs sont intéressantes. Il faut leur accorder le crédit du fait qu’ils viennent d’arriver. Ils découvrent un club, un stade et un travail. »